Sélectionner une page

Dans cet article vos ostéopathes vous donnent quelques informations utiles pour trouver un bon ostéopathe à Nantes 44300, sachant qu’il n’y a pas de « meilleur ostéopathe », car le meilleur thérapeute est celui qui vous correspond.

Car vous êtes acteur de votre santé et c’est donc important de choisir les bons praticiens.

 

I)                    UN OSTÉOPATHE avec une formation sérieuse

Avant 2014 certains praticiens pouvait user du titre d’ostéopathe (T.O) après l’obtention d’un diplôme en 3 ans.L’usage du titre d’ostéopathe sans diplôme est illégal et puni par la loi.

L’ostéopathe est comme tous les professionnels de la santé, obligé par la loi à une formation continue pour rester à jour dans ses connaissances et améliorer sa pratique. Il est donc important de demander, si cela n’est pas explici, s’il effectue régulièrement des formations, des colloques, des séminaires…

Il est important de choisir un ostéopathe professionnel et qualifié, titulaire du diplôme d’ostéopathe (D.O) avec 5 ans d’études en temps complet avec validation d’un mémoire et d’un clinicat, dans une école agréée par le ministère de la santé, ce qui atteste d’une formation Réglementé.

Certaines spécialités comme la pédiatrie (traiter les nourrissons, les enfants), la grossesse, le post-partum, les pathologies des sportifs font l’objet d’un approfondissement post graduées.Il convient donc dans ce cas de demander à votre ostéopathe s’il a bien effectué des formations pour traiter au mieux ce type de public.

 

II)                 L’importance du bouche à oreille

Pour trouver un bon ostéopathe sur Nanres (et n’importe quel autre professionnel de santé) mieux vaut se référer au bouche à oreille : conseil d’un ami, d’un collègue, d’une connaissance ou d’un professionnel de santé (Médecin, Kinésithérapeute, Podologue et etc).

Il est donc important de demander un retour à des personnes qui ont vraiment consulté l’osthéopate, et qui pourront vous orienter sur sa façon de travailler, son relationnel…

 

III)               UN OSTÉOPATHE agréé

Le bon ostéopathe figure dans la liste des personnes autorisées à user du titre et a donc un numéro ADELI, un numéro SIRET (car il travaille en tant que profession libéral en entreprise individuelle ou en collaboration avec d’autres professionnels).

A ce titre il peut émettre des factures, qui permettent le remboursement de la séance d’ostéopathie en partie ou en totalité par les mutuelles.

 

IV)               UN OSTÉOPATHE raisonnable

La Consultation
La consultation en ostéopathie est soumise à certains impératifs simples mais obligatoires :

Dans un premier temps, une anamnèse (interrogatoire) pendant laquelle votre ostéopathe vous interroge sur l’origine de votre (vos) trouble(s) et vos antécédents (que vous veniez pour une consultation curative ou préventive).Ensuite des tests palpatoires et/ou visuels seront effectués par le praticien.Puis enfin le traitement ostéopathique.

A la fin l’ostéopathe pourra vous donner des conseils, des exercices, pour potentialiser son traitement.

 Le Prix
L’ostéopathie étant une thérapie non conventionnée par la Sécurité Sociale (mais reconnue par la Sécurité Sociale et le Ministère de la Santé !) il n’y a pas de prix imposé.Un tarif normal et raisonnable pour une séance d’ostéopathie se situe au alentour de 50 euros.Pensez donc tout le temps à demander le tarif à votre ostéopathe de Nantes 44300, ainsi qu’une facture en fin de séance pour être remboursé.


La Durée
Classiquement une séance dure entre 30 et 60 minutes entre le début de l’anamnèse et les conseils.

 

V)                 Un ostéopathe exclusif.

Un praticien qui choisit de pratiquer l’ostéopathie se doit de la pratiquer de façon exclusive, il aura donc une main exercée par une pratique assidue.

QUID DU MÉDECIN-OSTÉOPATHE, KINÉ-OSTÉOPATHE ?
Les professionnels de santé habilités peuvent obtenir le titre d’ostéopathe en faisant une formation à temps partiel en ostéopathie.Les médecins peuvent obtenir un DU ou DIU d’ostéopathie au bout de 2 ans à temps partiel (1 we/mois = environ 700 heures de cours au total).Pour les kinésithérapeutes, ils peuvent effectuer une formation parallèle à temps partiel (là aussi sous forme de séminaire, ou de cours le week-end = environ 1900 heures de cours au total)

Pour rappel un ostéopathe exclusif en temps complet aura environ 4900 heures de formation au minimum (fixé par décret).La formation à temps partiel est effectuée par des praticiens en activité, avec une vie de famille, et qui reprennent des études en parallèle. Comment font-ils ?

La façon de travailler et la « philosophie » derrière la pratique ostéopathique diffère de celle des kinésithérapeutes ou des médecins. Quelle est la pensée derrière leurs actes ?Avec une formation fortement raccourcie, celle-ci est-elle complète ?Toute les sphères (comme la sphère crânienne, viscérale…) sont-elles vues et comprises ? Ou est-ce l’aspect manipulation articulaire =cracking qui est principalement vu ?

 

VI)               Les champs de compétences

L’ostéopathie est issue de fondements clairs et tangibles (anatomie, physiologie, biomécanique…), elle ne se limite pas aux simples troubles articulaires (lumbago, sciatique, torticolis…) mais agit aussi sur un cercle de pathologies beaucoup plus large comme les céphalées, les problèmes digestifs, les acouphènes, l’infertilité, les troubles circulatoires, la posture…

Elle peut aussi être utile en complément d’autres traitements dans des pathologies plus lourde pour améliorer ou accélérer la guérison.

 

VII)             Un ostéopathe professionnel

Pour être un bon ostéopathe, il faut être un bon professionnel : être agréé (cf.  III), effectuer uniquement l’ostéopathie (cf.  V), effectuer une consultation logique et raisonnée à un tarif normal (cf.  IV), être propre (respect de soi) et avoir un cabinet sain (si l’ostéopathe ne se déplace pas à votre domicile), avoir du matériel en état de fonctionnement, être ponctuel ou prévenir le patient (respect des autres).

Un bon ostéopathe 44300, peut aussi vous expliquer globalement et avec des termes adaptés à votre compréhension votre pathologie, vos examens ainsi que succinctement sont traitement, et pourra vous donner des conseils pratiques ou hygiéno-diététiques, vous proposer des compléments alimentaires, voire des exercices pour améliorer le traitement.

 

VIII)          Les différences de pratique

Tout comme le mécanicien à de nombreux outils, l’ostéopathe a de nombreuses techniques, et donc de nombreuses façons de pratiquer l’ostéopathie.Le bon ostéopathe est celui qui saura adapter ses techniques aux problèmes rencontrés, car on ne traite pas un nourrisson de 3kg comme un sportif de 130kg ou un sénior de 95 ans.

De plus, l’ostéopathe pourra utiliser des techniques structurelles (aussi appelées directes ou HVBA) qui pourront aboutir à un craquement, qui peuvent surprendre certaines personnes (la technique bien effectuée ne présente aucun effet indésirable bien au contraire). Si cela ne vous convient pas n’hésitez pas à lui en parler, il est normalement à même d’adapter ses techniques à votre demande (de même dans le cas opposé où vous préférez ce type de technique).Il pourra utiliser des techniques indirectes ou faciales, vous aurez alors l’impression qu’il vous touche à peine (même si ce n’est pas le cas), et que ces techniques ressemblent à des « papouilles » (vous pourrez parfois être surpris du résultat).

 

IX)               Les résultats

Contrairement à d’autres professions, et sauf pathologies chroniques ou cas particuliers, il n’est pas nécessaire de voir votre ostéopathe de façon fréquente et rapproché.
Le plus souvent pour une affection précise des résultats doivent être observés en 2-3 séances (parfois dès la première) même si cela ne signifie pas forcément que la douleur va disparaitre immédiatement !

Un bon ostéopathe ne doit donc pas multiplier les consultations sans explications au patient.

Un intervalle le plus souvent compris entre 1 à 3 semaines doit souvent être respecté entre 2 séances pour permettre au corps de se reposer, et travailler à retrouver son équilibre.

 

X)                 L’importance du traitement préventif

L’ostéopathie n’est pas uniquement curative (traitement de la douleur aigüe) mais aussi préventive (les plus souvent environ 1 séances par trimestre). Celle-ci permet de traiter l’ensemble du corps et d’examiner toutes les zones qui seront susceptible de créer de futures douleurs.